• Pita

     

    Je vais vous parler de Pita

    Pita.
    Elle s'appelle Pita et n'a pas de nom
    Personne n'a jamais su où était née Pita
    Tu peux la dévisager, son reflet brille de toutes contrées, toutes races
    Elle n'est pas vraiment noire blanche ou asiatique
    Tu prends une parcelle de son visage, sa fine chevelure longue et noire qui sent bon les épices par exemple et tu dis « Pita, elle est sud-américaine, vénézuélienne probablement »
    Tu continues la ballade et t'arrêtes sur ses yeux
    Magnifique ses yeux, ils doivent garder en eux tous les secrets de son histoire
    Et là tu arrives en Asie, mais pas au Japon, en Chine plutôt ou au Tibet certains jours
    Ils sont noirs et scintillent d'un bleuté rare
    Sa mâchoire à Pita t'évade en Europe centrale, chez les Balkans
    Une mâchoire solide résistante et fine à la fois
    Capable de résister au pire des K.O
    Son cou à Pita
    Tu devrais voir ce cou
    Une descente aux enfers
    Un appel au sexe
    De son cou au bas du dos, tu te glisses sur une cambrure callipyge
    Ses seins t'emmènent en plein désert
    Doux, chauds, rebondis aperte de vue
    Glacials parfois
    Sauvages
    S'il faut que tu caresses les jambes de Pita, des nuits entières te seront nécessaires
    Halées, luisantes comme le miroir de la vie, comme ses enfants que j'ai croisé au Mexique chez les Chiapas
    Mais il y a une chose que Pita possède sur laquelle aucune contrée ne peut transparaitre, c'est son cœur
    Pita a un cœur d'ange
    Tout le monde chuchote que c'est pour ces raisons que les hommes l'aiment tant


    Moi je dis que son âme est bien plus encore

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :